fbpx

René Trabelsi désigné président d’honneur de Miss Tunisie

C’est avec un grand honneur que le comité de Miss Tunisie compte Monsieur René Trabelsi, ancien ministre du Tourisme et de l’Artisanat, dans son équipe.

Monsieur René Trabelsi occupera le poste de Président d’Honneur de l’organisation Miss Tunisie. Notre équipe compte également une nouvelle cellule de notre organisation en France, présidée par Monsieur Joseph Trabelsi Directeur Général du tour Opérateur Royal First Travel.

 

 

Concours Miss Tunisie : Le bon à savoir

Aida Antar, l’organisatrice du concours de Miss Tunisie 2019 et présidente du jury a été présente ce samedi 9 février dans Noujoum afin de parler des circonstances dans lesquelles l’événement s’est déroulé.

 

Affaire de bénévolat

Elle a commencé par expliquer que toute l’équipe de la compétition est bénévole et que l’organisation n’a reçu aucune subvention ou aide financière, ni du ministère du Tourisme ni d’aucune autre partie.

“Nous avons réalisé cet événement du début à la fin avec zéro millime” a-t-elle lancé ajoutant qu’elle était, à un moment donné, prête à arrêter la compétition faute de moyens, n’eût été le chemin parcouru par les candidates.

 

Pas de Bikini

Quant au sujet du port du bikini sur scène, Aida Antar a indiqué qu’il n’est pas obligatoire pour les candidates de défiler en maillot de bain pour pouvoir les évaluer. Et d’ajouter que, de toutes façons, les moeurs de la plupart des Tunisiens sont opposées à cela.

“On ne défile pas en bikini même au concours de Miss Univers”, a conclu l’organisatrice.

 

Concours Miss Tunisie 2019, pour le titre du “meilleur travail humanitaire”

Le Concours national de Beauté “Miss Tunisie 2019” devra ancrer davantage cette année les actions de volontariat et d’engagement citoyen des candidates dans les régions intérieures du pays, un principe initié depuis les éditions précédentes.

L’Association culturelle et artistique “Tej” a présenté les grandes lignes de ce concours de beauté annuel organisé en partenariat avec des organismes publics et privés. Le relooking des 15 participantes sélectionnées est assuré par des stylistes et spécialistes en coaching, de la mode et de la beauté. L’aspect organisationnel et la retransmission des différentes étapes de l’évènement sont confiés à des boites de communication, des radios et des chaînes de télé locales.

 

Des séquences filmées des actions humanitaires dans les régions menées par chaque Miss seront présentées lors de la soirée des demi-finales qui aura lieu, le 2 février prochain, à Hammamet. Deux finalistes seront retenues pour la finale au cours d’une soirée qui aura lieu le 9 février au Théâtre municipal de Tunis. Les deux Miss disputeront le titre de Miss Tunisie 2019 et la gagnante aura la note 3 de la meilleure consécration qui est celle du “meilleur travail humanitaire”.

Cette nouvelle édition de Miss Tunisie 2019 est plutôt basée sur le concept de volontariat et du travail humanitaire orienté vers les établissements scolaires dans les régions, a mentionné Aida Antar, présidente de l’organisation de Miss Tunisie, par l’association Culturelle et artistique “TEJ”. ” Miss Tunisie sera l’ambassadrice des actions humanitaires qui sera à l’image de son pays”, a encore ajouté la présidente du Concours insistant sur l’un des objectifs majeurs de cette manifestation annuelle d’ “encadrement des Jeunes, dans la philosophie de la beauté “.

Avant d’être admises au concours Miss Tunisie, les participantes ont été appelées à entreprendre des actions de volontariat en nouant des contacts avec les citoyens (parents, élèves, cadres enseignants..) pour le réaménagement de certains établissements scolaires. Ces actions ont été menées avec le soutien du ministère de l’Education nationale qui avait facilité l’accès des jeunes femmes aux écoles ciblées.

Pour Aida Antar, l’emblème de ce concours de beauté national est que “la beauté ne se limite pas au côté physique mais devra être utile pour le pays”. Miss Tunisie, a-t-elle précisé devrait donner l’exemple d’une femme citoyenne responsable en faisant usage de son image pour inciter les gens à des actions de volontariat dans le but d’améliorer les conditions de vie dans les régions intérieures et le pays en général.

Le concours Miss Tunisie 2019 est organisé par des groupes de travail gérés depuis juin 2018 par les cellules régionales dans les zones de Tunis, Béja, Jendouba, Le Kef, Siliana, Nabeul, Zaghouan, Kairouan, Monastir, Sousse, Mahdia, Sfax, Gabes, Tozeur et Médenine.

 

Source : Baya.tn

Tous les détails sur la nouvelle édition du concours Miss Tunisie

Une conférence de presse a été organisée, dans la matinée du vendredi 16 septembre, pour présenter le programme de la nouvelle édition du concours Miss Tunisie.

Outre la beauté, la sélection des candidates du concours Miss Tunisie a été basée sur plusieurs critères notamment la culture générale, l’harmonie corporelle et leur capacité à mener des actions sociales. « La beauté au service de la Tunisie est notre slogan » a précisé la présidente de l’association Tej Aida Antar.

L’organisatrice du concours a également déclaré lors de cette conférence de pesse que les candidates du concours Miss Tunisie s’engageront pour la réhabilitation des écoles dans leurs gouvernorats.

Il est à rappeler que la soirée finale du concours Miss Tunisie se déroulera le 3 décembre et sera diffusée en direct sur la chaîne Wataniya.

 

 

Source : Tuniscope

Miss Tunisie: Une soirée de rêve !

Etre sacrée Miss Tunisie est magique. Et lorsqu’on a tout juste 20 ans et la vie devant soi, on a des rêves et des ambitions plein la tête. Femmes de Tunisie a rencontré Emna Abdelhedi, la miss Tunisie 2017.

Comment vous est venue l’idée de vous lancer dans l’aventure Miss Tunisie ?

Je crois que toutes les jeunes filles rêvent de porter la couronne de Miss Tunisie. Etre sacrée la plus belle femme du pays c’est beau, c’est magique.

Pour la petite histoire, j’ai eu l’idée de participer au concours grâce à une amie à ma sœur, qui a été Miss Sfax auparavant. La suite, vous la connaissez. Pour moi, la beauté n’est pas uniquement extérieure, c’est aussi une question d’âme et de cœur! Et pour cette aventure, ma famille m’a soutenue. D’ailleurs, je suis très complice avec ma mère.

Que vous a apporté l’aventure qui a durée des mois ?

Une ouverture ! C’est une vraie fenêtre sur l’autre. J’ai découvert les régions tunisiennes et ce grâce au contact avec les miss des diverses régions. J’ai vécu des moments extraordinaires, que je n’oublierai jamais. Moi qui suis de nature calme, depuis que je suis Miss Tunisie, il m’arrive de faire du 300 à l’heure (sourire).J’ai aussi appris à communiquer et c’est un outil essentiel, car je vous avoue que je suis timide, un peu dans ma bulle. Je suis vraiment fière de représenter la femme tunisienne, libre, digne, belle et battante. Je compte bien me battre pour plus d’une cause, mettre ma couronne au service d’un bon nombre d’associations. 

Comment vous et votre entourage avez-vous accueilli la nouvelle d’être Miss ?

Avec des larmes de joie. Maintenant il est vrai que depuis que je suis Miss, je suis loin de chez moi. Ma famille me manque beaucoup.

Que faisiez-vous avant d’être Miss ?

Ce que je fais actuellement. Je suis étudiante à l’école des Beaux-arts de Sfax. J’aime méditer, les promenades au bord de l’eau et faire de la marche avec ma mère. Je suis la même !

Que comptez –vous faire de ce titre sur le plan humanitaire ?

J’ai commencé par la rénovation d’une école primaire, c’est dans notre le protocole de Miss Tunisie. Chacune de nous, se charge de restaurer, rénover une école de sa région.

J’en ai visité plusieurs. Comme j’aimerais les arranger toutes. Sinon, j’ai découvert une école à Nieb dans le gouvernorat de Sfax où il n’y avait pas d’eau potable. Nous avons résolu ce problème. L’école que j’ai rénovée en tant que Miss est à Bderna à 16 km de Sfax. J’ai repeint les murs avec les écoliers qui étaient si heureux d’embellir leur école. Nous avons planté des arbres et installé un terrain de sport…Je n’ai pas fait qu’assister aux travaux, j’ai mis la main à la pâte comme on dit.

Je me suis engagée auprès de l’association Ahmed qui vient en aide aux enfants épileptiques. J’ai suivi des formations avec des spécialistes pour mieux comprendre cette pathologie. Je suis aujourd’hui la marraine de cette association. Je me bats aussi contre la pollution, notre terre et notre pays sont si précieux qu’il faut les protéger.

Comment s’organise une journée type d’une miss ?

Il n’y a pas de journée type. Si je suis au service d’une noble cause, je suis en jean et baskets et peu maquillée. Si c’est une journée comme celle que je viens de vivre avec une soirée spéciale (soirée de remerciement des sponsors), c’est du non-stop. Je me lève assez tôt, je prends un petit déjeuner bien vitaminé, puis j’enchaîne, soins pour la peau et les cheveux, manucure, pédicure, maquillage, etc. 

Etiez-vous la star au lycée ?

Franchement le plus important pour moi c’est d’être appréciée pour ce que je suis. Le lycée, c’est surtout d’excellents moments avec les copines, les soirées de révision et de rigolade, c’est du moins le souvenir que j’en garde.

 

 

Source : Femmes de Tunisie

Suivez notre actualité